Biorésonance : qu’est ce qu’un terrain énergétique?

La notion de terrain énergétique se réfère aux travaux d’Antoine Béchamp ainsi qu’aux observations des praticiens en biorésonance. Elle explique notre processus de traitement.

On nous a appris à l’école que le monde des virus et des bactéries est notre ennemi et qu’il nous attaque sans cesse. Cette théorie, très présente dans les médias en ce moment est largement basé sur la théorie des germes de Pasteur. C’est l’idée que les germes existent et qu’ils nuisent à votre santé.

Mais il y a une autre école de pensée qui est peu entendue. Et ce n’est qu’au cours des dernières décennies qu’elle a gagné un peu plus d’attention. Depuis 2020, elle mérite d’autant plus cette attention. Il s’agit de la théorie du terrain ou comment notre « terrain » affecte notre système immunitaire.

La théorie du terrain d’Antoine Béchamp stipule que les microbes cherchent des terrains où ils prospèrent. Elle affirme que les organismes vivants qui se dérèglent favorisent la prolifération de bactéries pathogènes et de virus.

La corrélation la plus facile avec la théorie du terrain est votre santé intestinale. Les bactéries sont plus prolifiques dans une région où elles peuvent obtenir un approvisionnement suffisant de sucre et de toxines.

L’inverse est également vrai : les « bonnes » bactéries prolifèrent lorsque l’intestin grêle est en bonne santé. En termes simples : Une mauvaise santé intestinale engendre de “mauvaises” bactéries.

La biorésonance utilise la théorie du terrain

Alors que nous explorons la physique quantique et la façon dont votre corps fonctionne sur le plan énergétique, il devient clair que l’interaction physique (p. ex., toucher une table qui n’a pas été essuyée) n’est pas nécessaire pour que les microbes sautent d’un endroit à un autre.

Dans le modèle bioénergétique de biorésonance selon NES HEALTH, les microbes ont leurs propres champs d’énergie et d’information, et ces champs peuvent être transmis et peuvent affecter le corps.

De cette façon, le système immunitaire peut ne pas être en mesure de faire la différence entre un véritable microbe et la nature énergétique / informationnelle d’un pathogène. Ainsi il est possible d’avoir été affecté physiquement par un virus, qu’il soit éliminé mais qu’il se passe toujours quelque chose.

Dans la théorie de NES proposée par Peter Fraser, cela serait dû à l’empreinte énergétique – les distorsions de champ – laissées par les microbes.

Ou, vous pouvez avoir un bilan de santé parfaitement correct, mais éprouvez toujours des accès de fatigue. C’est un autre indice que vous êtes affecté énergétiquement.

 

S’adresser à vos terrains énergétiques

infoceutiques

Les Infoceutiques de Nes (flacon contenant un liquide informé) sont conçus pour répondre aux empreintes énergétiques de familles spécifiques de microbes. Autrement dit, nous travaillons à la racine du problème.

Chaque infoceutique de terrain énergétique corrige l’un des sous-champs bioénergétiques du grand champ corporel identifié comme étant les terrains énergétiques individuels et marque énergiquement les micro-organismes que chaque terrain peut protéger afin de rendre ces microbes reconnaissables au système immunitaire.

Les terrains énergétiques ne se perturbent pas du jour au lendemain. Les erreurs dans les terrains énergétiques ont tendance à s’accumuler lentement, généralement sur des mois et des années. Cependant, comme pour d’autres erreurs dans le champ corporel, elles peuvent apparaître soudainement.

Le stress géopathique semble être une cause majeure de déformation du terrain énergétique. Infoceutique BFA peut aider à corriger les Terrains, mais la perturbation est susceptible de se reproduire si vous ne prenez pas également des précautions contre votre exposition au stress géopathique. Comme cela est souvent négligé, il est essentiel que vous y prêtiez attention dans votre vie quotidienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.