virus epstein-barr

Le lien entre le virus d’Epstein-Barr et la sclérose en plaque enfin prouvé!

Une étude américaine de grande ampleur, publiée le 13 janvier 2022 dans la revue Science, fait le lien entre le virus d’Epstein-Barr et la sclérose en plaque et relance la recherche d’un vaccin.

Les résultats de cette vaste étude sont clairs : “le risque de sclérose en plaques serait multiplié par 32 après une infection par le virus d’Epstein-Barr (EBV)“. Les auteurs de cette étude en sont venus à cette conclusion après avoir analysé un échantillon comprenant plus de 10 millions de jeunes soldats en service actif dans l’armée américaine dont 955 ont été diagnostiqués atteints de sclérose en plaque durant leur service.

Qu’est ce que la sclérose en plaque ?

La sclérose en plaque (SEP) est une maladie auto-immune, neurologique et dégénérative, qui touche le système nerveux central. Elle concerne environ 100 000 personnes en France, principalement des femmes, et compte plus de 2 000 nouveaux cas diagnostiqués par an. Cette maladie évolue par poussée et est généralement diagnostiquée entre entre 20 et 40 ans. Les premiers signes sont une grande fatigue, des troubles moteurs, sensitifs, cognitif et d’équilibre.

Qu’est ce que le virus d’Epstein-Barr ?

Rappelons ici que le virus d’Epstein-Barr fait partie des virus humains les plus communs et est retrouvé partout dans le monde. Il fait partie de la grande famille des herpès. Ce virus infecte 80-90% des adultes dans le monde. Aux États-Unis, 95 % des adultes entre 35 et 40 ans ont été infectés. EBV est responsable de la mononucléose ou maladie du baiser, de l’hépatite C mais a aussi été démontré dans certains cas de cancer.

Biorésonance et le virus d’Epstein-Barr

Le lien éventuel entre la maladie et le virus était étudié depuis plusieurs années, mais n’était pas encore scientifiquement prouvé. Dans le domaine énergétique le best seller d’Anthony Williams Medical Medium mentionnait déjà les dégâts de EBV dans l’organisme et faisait le lien avec la fibromyalgie, la fatigue chronique, de nombreux problèmes de thyroïde, le lupus, les acouphènes, la maladie de Meunière.

Selon Mme Karin Schussmann, responsable d’une des plus grande clinique de biorésonance en Allemagne, « Epstein-Barr peut vivre dans tous les organes, y compris le plasma sanguin et la moelle osseuse. La plupart du temps, il est déjà énergétiquement chronique dans l’ADN, en général depuis l’enfance ou la jeunesse. En cas d’exposition prolongée, les autres virus de l’herpès, à savoir le CMV, le zona, l’herpes simplex sont également présents. »

Et du côté de l’émotionnel ?

Selon de Dr Olivier Soulier, acupuncteur et homéopathe, dans un article paru en 2014 dans l’excellente revue Alternative Santé, la sclérose en plaque « est la maladie de l’oubli de soi, ou la maladie qui fait qu’on vit la vie des autres ! ». La maladie se déclenche quand il y a un grave conflit interne entre le « projet personnel » et un autre projet par exemple familial. Selon le Dr Soulier, le « soi » se met à se défendre comme s’il était attaqué par un « non soi » ! C’est ainsi que le corps attaque la myéline et non le nerf lui-même. Il attaque donc ses « cellules nounous » ; symboliquement, l’environnement, l’éducation ou un « héritage » au sens large.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site therapie-bioresonance ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour prendre rendez-vous pour vérifier si le virus d’Epstein-Barr apparaît dans votre bilan cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.